COMMENT RECONNAITRE ET GERER LES ADOLESCENTS SURDOUES ?

MON ADO COPIE LE LOOK DES STARS
décembre 18, 2017
COMMENT GERER MON ADOLESCENTE QUI VOUDRAIT PRENDRE DES CONTRACEPTIFS ?
janvier 8, 2018

Beautiful girl wearing eyeglasses isolated over white

Cher parent, votre adolescent est bizarre ? Il n’est pas comme ses frères à son âge ? Ses résultats scolaires sont excellents, mais vous ne le voyez pas se tuer à la tâche comme ses frères ? Ne serait-il pas un surdoué ? Comment les reconnaître et comment les gérer ?

LES SIGNES QUI NE TROMPENT PAS

A-t-il un sentiment de décalage avec les autres ? Des difficultés à se mettre en avant ? Est-il d’une grande sensibilité ? … le QI n’est pas le seul indicateur des personnes surdouées. C’est un  passionné des livres ; un autodidacte, intellectuellement plus mûr que son âge, une  personne  très sensible, pointilleuse ; Il s’ennuie à l’école; il a l’impression d’écouter les mêmes choses en classe, ou dans la vie. Il passe son temps à rêver. Les choses simples ne l’intéressent pas. Il est attiré par les raisonnements compliqués et les casse-tête ; Il n’apprend rien par cœur : du fait de la grande capacité de sa mémoire, tant que le sujet l’intéresse, les cours sont facilement assimilés ; Il a une grande capacité de compréhension et de mémoire : Surtout pour ce qui le motive ou le passionne. Il se souvient des moindres petits détails négligeables qui dépassent son entourage, il peut suivre 2 activités à la fois sans s’égarer. Ses connexion neuronales sont très rapides et se propagent sur tout le cerveau. C’est pourquoi il est plus en avance que les autres sur le raisonnement ; Il est très curieux : Il veut tout connaître, tout apprendre, seul. Pose beaucoup de question. Son apprentissage évolue plus vite ; Il est très sensible et hyper émotif : Il est choqué facilement par toute forme d’hypocrisie ou d’injustice, ce qui explique leur extrême et intense  sens de l’humour. Selon les psychologues, il s’agit d’une forme de défense pour le surdoué, pour se protéger ; C’est un solitaire : C’est normal puisqu’il s’intéresse  aux choses qui n’intéresse personne dans son entourage ; C’est un perfectionniste : pointilleux, il regarde tous les détails, souvent insatisfait de sa productivité. Il prône souvent l’idéal, il est très exigeant, dur  avec lui-même ; Il est top mauvais ou trop bon : Ses caractères sont trop exagérés (qualité et défaut) ; ses  notes sont en dents de scie, son parcours n’est pas toujours aussi excellent qu’on le pense. Excellent dans le domaine qui l’intéresse et nul dans le reste. Il est agité et impatient ; Il pense et réfléchit différemment : Du fait de sa grande  capacité de compréhension, de discernement, il a des idées inhabituelles, une vision des choses inhabituelle, il résout rapidement les problèmes, les jeux de raisonnement. Il aime leur logique particulière. Ses raisonnements sont qualifiés de « décalés », il peut se sentir « bête », il n’a pas le même niveau de compréhension que les autres

COMMENT LE GERER ?

Prêtez-lui attention, même si vous ne comprenez pas toujours son monde ou sa vision des choses. Il s’agit ici d’une attention saine, pas une attention excessive. Soyez conscient que ses besoins et envies sont différents. Sachez satisfaire ses réels besoins. Surtout que les adolescents surdoués savent très bien ce dont ils ont besoin.

Rappelez-vous aussi que quelque soit son niveau de maturité et de responsabilité, il reste un adolescent, avec tout ce que cela comporte comme troubles. En tant qu’adolescent, il a les réalités des adolescents : la puberté, le premier amour, le besoin de liberté, le sentiment de surpuissance… Veuillez à ne pas l’infantiliser, l’humilier que ce soit en public ou en privé.

Soyez équilibrés, ne faites pas de la discrimination inconsciente. Ne soutenez pas plus ses frères plus faibles ou médiocres, et délaisser l’adolescent surdoué puisqu’en toute logique, il est capable de se débrouiller tout seul. Il est si parfait, c’est un génie ! D’un autre côté tenez compte des limites de ses frères normaux par rapport à l’adolescent surdoué.

Ne lui redites pas à chaque instant qu’il est spécial, il le sait déjà et on le lui dit déjà assez hors de la maison ; pour qu’il ne prenne pas la grosse tête. Surdoué ou non, il reste un être humain, donc sociable avec toutes les obligations inhérentes à la vie en société. En Afrique, il n’échappera pas aux tâches ménagères par exemple.

Enfin, tout en relativisant son étrangeté, il faut toujours respecter son espace privé, accepter qu’il aura des moments d’insociabilité pure. C’est sa « bulle » qu’il s’est créé pour entretenir son génie et qui lui permet de continuer d’être un prodige. Laissez-lui de l’espace, sans chercher à tout comprendre, car de toutes les façons vous n’y comprendrez pas grand-chose.N’oubliez pas que chez les peuls au Cameroun on dit « Petit à petit le coton devient pagne ».

En définitive, votre rôle consistera à le comprendre et à l’accompagner pour qu’il tire le meilleur parti de son état qu’il a lui-même quelquefois des difficultés à gérer.

A bientôt

 

Micheline SAME

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »